© 2016 par Nathalie Fournasson. Créé avec Wix.com

On se retrouve :

Je suis actuellement en recherche de travail sur Clermont-Ferrand
N’hésitez-pas à me CONTACTER

1/2
1/2
1/2
1/2
1/4
 
 
 
 
 
Le bois, les enfants et le château

      Sur le site du projet se trouve un ancien château, qui date du XIXème siècle. C’est une ancienne propriété viticole, dont la maison de maître et les dépendances tombent en ruines. L’implantation du parc tout en longueur est d’origine. La partie Sud a été rachetée par la ville et est devenue un petit parc de quartier.  Toute la partie Nord, où se situent les bâtiments, est actuellement à l’abandon. L'objectif du projet est de se lier au parc actuel afin de réunifier le site et rouvrir le château au public en proposant des salles associatives. Par ailleurs, sur la commune, les équipements destinés à l’enfance sont saturés. D'où la création d'un programme qui concerne l’enfance. Un pôle d’accueil composé d’une crèche et d’une halte-garderie (pour des enfants de 2 mois à 3 ans) et d’un centre de loisirs (pour des enfants de 3 à 12 ans).

Ce  projet veut créer un pôle attractif, un lieu de rencontre et de rassemblement.

Création d'un pôle petite enfance
Logements de Bord d'eau

      Le projet se situe dans une ancienne zone portuaire, au cœur de la ville. Les hangars industriels et la forte présence de l'eau marquent les lieux.

Loin du tissu résidentiel, l’enjeu est de le reconnecter au réseau urbain, en attendant le réaménagement du reste du site.

L'objectif est de concevoir un collectif de logements. De la maison individuelle au studio, Le collectif propose des typologies de logements variées. Au bord sud, les maisons individuelles ont les pieds dans l'eau. Au Nord, un immeuble investit l'angle. En rez-de-chaussée, des locaux commerciaux contribuent à réinvestir cet espace urbain encore délaissé, tandis que dans les étages, des appartements profitent de la hauteur et de la vue dégagée. Des coursives desservent les différents logements dans le but de profiter de l'extérieur et de ce site hors du commun.

Collectif aux Bassins à Flot
Rubik's Cube

      Le jeu des doubles hauteurs et des transparences permettent des jardins d’hiver, lumineux, ouverts sur l’espace public d’un côté, sur le cœur du projet de l’autre. Ce cœur est habité par un arbre : un Gingko biloba. Nous assistons à l’évolution de l’arbre tout au long de l’année. Vie au cœur de l’habitat, il créé un contraste fort avec les matériaux bruts qui composent le projet.

Les circulations intérieures et extérieures tournent autour de cet arbre. Les accès sont indépendants.

Des vitrages, transparents ou translucides amènent une abondance de lumière et des jeux d’ombres dans l’habitat. Les séjours se prolongent sur des jardins d’hiver, des loggias ou des terrasses.

L’intimité de chacun est préservée grâce à l’écran changeant et léger généré par l’arbre, ainsi que par des vitrages translucides. Dans l’axe Est-Ouest, les loggias d’un côté et les vitrages de l’autre se font face et alternent à chaque niveau.

Une structure en béton apporte un aspect opaque et massif pour les deux blocs de logements.

L'arbre au Cœur de l'habitat
Habitat communautaire

      Les maisons de retraite sont de plus en plus chères, les retraites sont de plus en plus faibles… comment loger une population de plus en plus vieillissante et ayant une espérance de vie de plus en plus longue ? A partir d’un certain âge, les personnes âgées ne peuvent plus conduire mais n’ont pas encore besoin d’une assistance permanente. Elles peuvent encore être en partie autonomes mais ont tout de même besoin d’aide dans certains domaines de leur vie (papiers trop compliqués, entretien de l’habitat, etc) C’est pourquoi, ce projet propose un habitat « communautaire » pour personnes âgées. Un lieu de vie qui leur permette une intimité et une indépendance mais où la place du groupe a une plus grande importance. Ensemble, ils pourront s’entraider, se tenir compagnie, se répartir certaines tâches. Ils pourront bénéficier d’aides à domicile, sans qu’il soit nécessaire qu’il y ait du personnel en permanence. Le tram leur permet de circuler en toute indépendance sans avoir à prendre la voiture. La situation dans le quartier résidentiel ne les isole pas, les intègre à la ville.

Une collocation pour personnes âgées
Box Mobile

      Suite au Séisme de 2011 au large de Fukushima, le Japon doit reloger des milliers de réfugiés.

Le projet de la Box Mobile propose une solution temporaire de relogement. L'idée principale est de récupérer les trains non utilisés et de s'en servir comme abris.

L'immédiat après-catastrophe doit pouvoir protéger des milliers de réfugiés en peu de temps. La box mobile arrive dans un deuxième temps. Elle propose un logement à moyen terme, de quelques mois à un an.

Comme son nom l'indique, la box Mobile est un élément modulable et facilement transportable qui se déploie pour proposer tous les espaces de première nécessité. Dimensionnée pour les wagons, elle permet de recréer une cellule pour chaque famille.

A plus large échelle, les wagons liés entre eux forment un village. Certains sont ainsi réservés aux usages publics comme par exemple, les bains ou la salle de sport.

Le temps de la reconstruction se fait tout en retrouvant une vie de famille, une intimité suffisante ainsi qu'une vie communautaire.

Habitat d'urgence suite à la catastrophe de Fukushima
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now